top of page

Les 3 critères essentiels d'un acheteur

1. L’enveloppe


C’est le budget qu'un acheteur est prêt à dépenser pour l'acquisition de sa future propriété elle est souvent déterminée par des seuils psychologiques.


La recherche débute toujours par-là détermination d'un budget maximum pour l'acquisition d'un nouveau bien immobilier ce montant correspond souvent à un seuil psychologique par exemple 100.000€, 200.000€, 250.000€, 300.000€, 500.000€ ? etc...


V Définir un prix qui respectent un seuil d'enveloppe pour capter un maximum d'acheteurs par exemple 150.000€ X Fixer le prix sans respecter le seuil d'enveloppe par exemple 158.000€, les acheteurs qui ont un budget de 150.000€ risque de rater votre bien lorsqu’ils configurent leurs filtres de recherche sur les portails immobilier.


2. La localisation

Elle peut être large et recouvrir plusieurs villes et départements ou au contraire très resserrée et limitée à un quartier précis voir une seule et même rue.L'emplacement est le critère le plus fondamental et discriminant de la vente immobilière. Comme nous l'avons vu, ils déterminent 80% de la valeur de votre bien immobilier. L’acheteur va rechercher ce qu'il peut s'offrir en fonction de la surface qu'il désire et son budget. Son premier réflexe sera de regarder le prix du mètre carré dans les différentes régions et villes de France en fonction de son budget et de ses critères il ne va pas pouvoir prétendre au même secteur.


3. La concurrence

Dans une même localisation avec une enveloppe défini l'acheteur va essayer d'obtenir le bien immobilier disposer du maximum de qualité.

Pour un budget et un secteur déterminé un acheteur, va essayer de trouver le bien disposant du plus de qualité possible. Ce bien doit être le vôtre si vous voulez avoir une chance d'obtenir une offre d'achat dans un délai raisonnable.



Bien standard et considéré comme celui n'ayant ni qualité ni défaut. Il sert de référence pour calculer le prix moyen de l'immobilier dans un secteur donné.

Bien haut de gamme dispose de qualité et prestations qui permettent de se vendre plus cher qu'un bien standard. Il s'agira par exemple d'une maison avec piscine ou d'un appartement au dernier étage avec terrasse.


Bien en fourchette basse est souvent handicapé par des défauts liés à ses caractéristiques propres (rez-de-chaussée sur rue, travaux de rénovation importants...) ou son environnement (nuisances sonores, vis-à-vis très proches...). Son prix sera plus bas que celui du marché.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page